Logo le monde à deux

La force du silence : vécu d’une retraite bouddhiste

La force du silence : vécu d’une retraite bouddhiste

Un voyage intérieur

Imaginez un coin de Nature où vivent des nonnes et des moines. Imaginez alors que vous y posiez vos sacs et que vous vous libériez de tout objet susceptible de communiquer (téléphone, ordinateur…), tout objet capable de vous stimuler (carnet/stylo, livre, appareil photo …).

Imaginez que vous fassiez le pacte de ne plus émettre une seule parole pour les sept prochains jours et de promettre que le langage corporel sera mis en sourdine.

Imaginez alors que les seules choses qu’il vous reste sont : votre sourire, vos yeux et vos pensées.

Les seules voix que vous entendrez pendant cette semaine seront celles des moines et des responsables pour vous fournir enseignements et informations pratiques.

Vous avez à peine le temps d’échanger avec tous les autres participants que vous êtes déjà plongé dans un monde de silence effrayant et rassurant à la fois.

La cloche annonce le début de cet univers insonore et elle seule vous rappelle que le temps passe à son propre rythme. Les premières heures de méditation assise semblent durer une éternité. Vous bougez toutes les 5 minutes car votre manque de souplesse rend vos articulations douloureuses. Les premiers jours, vous remerciez même les temps de médiation debout et marchée. Le yoga matinal vous accompagne dans cette torture qui quelques jours plus tard passera inaperçue.

Vous effectuez docilement la tâche que vous avez choisie. Comme tout le monde, ces 15 minutes de « corvée » quotidienne deviennent une autre possibilité de travailler sur vous-mêmes.

Au fur et à mesure, vous réalisez à quel point vos pensées sont rapides, possessives et vous finissez par admettre que vous n’êtes pas vraiment seul. Chaque prise de conscience de ce phénomène que vous laissez s’envoler est une victoire.

Au-delà de ces manifestations intérieures, vos propres critiques sont incessantes . Votre assiette est-elle trop remplie ? Est-ce que vous prenez votre douche à la bonne heure ? Est-ce que vous devez aller au dortoir ou vous asseoir ailleurs ? Est-ce que vous faites bien comme tout le monde ? Des années pour réaliser que vous êtes votre propre persécuteur. Car finalement, ici, vous avez le droit d’être vous-mêmes, sans jugement et sans reproches.

Le vent qui fait bouger les arbres se transforme en une musique délicieuse. Les poules qui volent sous vos yeux ou les fourmis qui retournent chez elles deviennent un spectacle tout aussi passionnant qu’un coucher de soleil.

Les deux uniques petits repas quotidiens vous rassasient plus que vos trois grosses portions habituelles.

Les couleurs sont plus vives et les goûts plus prononcés, tout simplement car vous y prêtez attention.

retraite bouddhiste vipassana thailande koh samui

Après avoir apprécié les beautés de la Nature, vos sentiments les plus profonds vous éclatent en pleine figure. La tristesse se fait vicieuse et rend vos yeux humides, la colère se terre perverse au creux de votre poitrine et la panique vous surprend en plein milieu d’une méditation.

Vous voyez des participants partirent les uns après les autres et vous êtes fiers de continuer malgré les difficultés et la fatigue des réveils avant l’aube. Votre persévérance commence à porter ses fruits. L’obsession de l’horloge et du temps disparaît, votre voisine de dortoir qui tape dans son lit ne vous agace plus, pas plus que les personnes qui parlent et qui écrivent alors que ce n’est pas recommandé ou ceux qui jettent leur assiette en en ayant mangé la moitié.

La fin de la semaine approche à grands pas et la panique revient à l’idée de quitter ce « monde protégé ». Heureusement, le suivi est adapté et les enseignements vous accompagne à passer ce nouveau cap.

Le dernier soir, chacun s’exprime sur ses émotions et même si tout le monde a son propre vécu dans le silence, vous vous sentez proches les uns les autres.

C’est alors que le dernier son de cloque retentit, il a un timbre différent et une signification bien à lui.

Les mots ne viennent pas aussi naturellement que vous l’auriez imaginé. En rangeant votre lit et vos affaires, vous entendez les voix revenir les unes après les autres et finalement la vôtre aussi. Elle est toujours là mais quelque chose a changé : elle est plus présente, plus chaleureuse et plus réfléchie.

Chacun s’embrasse et quitte le monastère. Votre chemin semble flou et incertain, mais la conviction que tout ira bien est ancrée au plus profond de vous. Ainsi vous reprenez la route chargés d’énergie, confiants et apaisés.

retraite bouddhiste anapanasati koh samui thailande

J’ai volontairement utilisé le vous, mais tous les sentiments retranscris ne sont que mes ressentis personnels et chacun de vous peut vivre une retraite très différemment.

De plus, je tiens à remercier Olga Saliy, photographe professionnelle qui a réussi à immortaliser mes souvenirs et qui a gentiment accepté de me fournir quelques-unes de ses photos.

Informations pratiques

Où : au centre Dipabhavan sur l’ile de Koh Samui en Thaïlande

Prix : C’est gratuit et fonctionne entièrement avec un système de donation. Vous donnez ce que vous souhaitez à la fin de la retraite.

Inscription : il y a un formulaire d’inscription sur cette page.

Durée du séjour : Nous avons fait une retraite de 7 jours, mais ils en proposent aussi une de 4 jours.

Dates : Toujours du 7 au 10 ou du 20 au 27 de chaque mois

Alternatives : Pour faire une retraite de 10 jours avec exactement le même type d’enseignement c’est au centre de Suan Mokkh qui ne demande aucune inscription. Présentez-vous la veille ou le matin du début de la retraite.

Engagement : Même s’il demande un engagement de 7 jours complets, vous êtes entièrement libres de quitter la retraite si vous en ressentez le besoin. Mais il est aussi possible d’avoir un entretien avec un des responsables en milieu de semaine et vous pouvez toujours en demander un supplémentaire si nécessaire.

J’espère sincèrement avoir réussi à vous transporter dans ce monde parallèle et vous avoir donné envie d’essayer la méditation au moins une fois dans votre vie.

Que vous soyez un adapte de la méditation ou un pur néophyte, n’hésitez pas à partager votre opinion et vos ressentis.

Mots clés qui ont aménés sur cette page :

  • retraite bouddhiste d un an et un jour pourquoi
  • retraite du silence

14 commentaires

  • Répondre
    29 avril 2016

    C’est une expérience très intéressante je trouve…
    LadyMilonguera Articles récents…Mythes et légendes autour des châteaux d’IrlandeMy Profile

    • Répondre
      Auteur
      30 avril 2016

      Elle peut l’être effectivement 🙂 En tout cas c’est atypique. C’est une expérience que vous seriez prêt à tenter ?

  • Répondre
    29 avril 2016

    Exercice si fort et certainement autant interessant mais qui malgré tout m’effraie pour le moment. La curiosité me pousserait cependant à tenter l’expérience… J’imagine qu’il faut être prêt à se retrouver avec soi meme dans un univers il plus est différent du notre.
    Merci pour ce partage d’expérience.
    J’imagine que cela à participer à vous transformer.
    A bientôt
    Laure Articles récents…Galerie photos du Costa RicaMy Profile

    • Répondre
      Auteur
      30 avril 2016

      Tu sais j’ai entendu parler de ce genre de retraite au tout début du voyage et ma réaction était la même que toi : curieuse mais effrayée. Puis le temps a passé, nous avons fait des rencontres et quand 2 personnes t’indiquent le même endroit, qui est sur ta route, c’était comme une évidence.
      Aucun regret : comme toujours il faut s’écouter, si ça doit se faire, il y aura un signe.

      En tout cas oui, moi ça m’a beaucoup transformé, mais la réalité c’est que les effets peuvent se dissiper assez rapidement si tu ne pratiques plus 🙂
      Au plaisir de te lire en tout cas

  • Répondre
    Guillaume
    1 mai 2016

    Article très intéressant, très bien écrit, c’est très utile le petit encadré à la fin.

    Si malheureusement pour nous une telle expérience est impossible pour le moment .

    cela reste une expérience que j’aimerais vivre,car si le faite de vouloir vivre définitivement couper du monde est choix de vie respectable mais néanmoins discutable, le faite de le vivre sur 1 semaine, avec toute nos habitudes encrer en nous, doit être une expérience très intéressante intérieurement. A faire si l’occasion se présente.

    • Répondre
      Auteur
      1 mai 2016

      Impossible ? Disons que vous faites le choix de vous lancer dans un autre projet à l’heure qu’il est. Et c’est déjà énorme. Mais je suis persuadée que tout chaque chose arrive en son temps. Un jour l’occasion se présentera t elle.
      Car effectivement, je le recommande au moins une fois dans sa vie 🙂

  • Répondre
    1 mai 2016

    Le genre d’expérience qui serait un vrai défi pour moi. Je pense que ce serait dans un premier temps très déstabilisant mais au final très stimulant. Merci pour ce retour très personnel qui permet de le vivre un peu de l’intérieur
    Laura Articles récents…La nature cachée à Bruxelles : les origines de l’Art nouveauMy Profile

    • Répondre
      Auteur
      10 mai 2016

      Effectivement, plonger au cœur de soi même sans personne pour échanger est forcément une expérience déstabilisante au début. Mais c’est tellement enrichissant que ça vaut la peine de sortir de sa zone de confort 🙂

  • Répondre
    1 mai 2016

    Magnifique récit ! Bravo, je suis transportée… 😉
    Je me retrouve dans certains ressentis, d’autres non. Comme quoi, ça vaut vraiment le coup de vivre sa propre expérience de méditation. On a hâte de partager la nôtre (c’est en cours).
    A bientôt !
    Véronique Articles récents…Exposition Andy Warhol | Ai Weiwei à MelbourneMy Profile

    • Répondre
      Auteur
      10 mai 2016

      Oh oui, chacun vit une retraite de manière différente. Je l’avais constaté avec le ressenti de Guillaume qui a moins été confronté aux montagnes russes émotionnelles.
      J’ai d’ailleurs vu que tu avais publié votre expérience, il faut que je prenne le temps d’aller voir ça de plus près 😉

  • Répondre
    celine
    11 septembre 2016

    Bonjour,

    Merci pour ce retoir d expérience, ayant déjà fait 2 jours de méditation à chiang mai où on a récité des mantras et je retourne en Thailande cette année quelle était ton programme pour une journée car le yoga m intéresse aussi y a t il eu des mantras aussi ? Merci Céline

  • Répondre
    Estelle
    25 janvier 2017

    Bonjour,
    Ça a l’air vraiment bien comme retraite. Je stresse énormément en ce moment à cause du travail et de mes autres obligations. Je pense que tenter cette expérience me serait très bénéfique.
    À bientôt

    • Répondre
      Auteur
      25 janvier 2017

      Je ne peux que te conseiller de tenter l’expérience.
      Il existe d’autres types de retraites moins « intenses » que tu peux trouver en France. Je pense par exemple au Village des Pommiers.
      Mais si tu n’es pas frileuse tu peux carrément te lancer dans l’aventure d’un Vipassana : bien plus intense encore 🙂

CommentLuv badge