Logo le monde à deux

Irkoutsk et la région du lac Baïkal

Irkoutsk et la région du lac Baïkal

Un visa de 12 jours en Russie a été source d’un grand nombre de frustrations et l’ile d’Olkhon en fait partie. Tout voyageur doit apprendre à faire des choix, accepter de ne pas tout voir et j’imagine que cette frustration n’est que le début d’une longue série pour nous. En tout cas, cela ne nous a absolument pas empêché de profiter de notre séjour en seulement 4 petits jours.

Irkoutsk

La gare de face d Irkutsk
Quel bonheur de croiser un visage connu : nous avons eu le plaisir de retrouver Anna, une amie d’origine russe qui habite actuellement en France et qui était rentrée dans sa famille pour des vacances. Nous en profitons pour la remercier pour ses sourires et pour son aide. Elle n’a fait qu’accentuer ce sentiment de générosité que nous avons ressenti auprès du peuple russe.

Concernant Irkoutsk à proprement parler, une des villes les plus grandes de Sibérie, nous ne savons pas vraiment comment la définir. Peut-être comme une ville hors du temps à nos yeux. C’est un mélange de vieilles maisons en bois délabrées (les isbas) qui tiennent tête à des bâtiments aux couleurs vives : des bleus, des verts et des jaunes somptueux, reflétant une architecture variée.

irkoutsk en russie

Irkoutsk se visite selon nous en une journée, le plus important se trouve aux environs du lac Baïkal et/ou sur l’ile d’Olkhon.

Nous avions planifié d’y rester 3/4 nuits avec l’idée de nous rendre sur les rives du lac. Mais c’est sans compter sur la rencontre avec d’autres voyageurs et sur les recommandations d’Anna qui nous ont conseillé d’aller sur l’ile. Malgré le peu de temps passé nous n’avons aucun regret.

Où loger à Irkoutsk :

Nous avons dormi à « Balaïkala » (auberge de jeunesse).
Elle se situe proche de la gare et elle n’est pas trop loin du centre-ville (20 min à pied).
Elle est clean et spacieuse, le personnel est aidant et sympathique.
Vous n’aurez pas de petit déjeuner, mais il y a des pâtes, du riz et du thé à disposition.
Nous y avons croisé beaucoup de français, ce qui apparemment est très commun dans cette région.

Le Lac Baïkal et l’ile d’Olkhon :

vue du lac baikal sur l ile olkhon

Le lac détient deux recors du monde : la plus grande réserve d’eau douce à l’état liquide (environ 23 500 km3) et l’un des plus hauts points culminants d’une île au-dessus d’un lac (816m au-dessus des eaux du lac).

Consacrez-y trois-quatre nuits minimums pour profiter de l’eau transparente, du soleil s’il est au rendez-vous, des paysages variés (sur une superficie d’environ 730 m²), pour flâner le long des plages et pour escalader le rocher du chaman.

drapeau de priere rocher du chaman ile d Olkhon« Dans les mythes et les légendes bouriates, Olkhon est l’habitat des esprits terribles du Baïkal ; selon les légendes le Khan Hoto Babai est descendu du ciel sur l’ile d’Olkhon, envoyé sur la Terre par les dieux supérieurs où il vit sous l’aspect d’un aigle royal à tête blonde. Son fils le Khan Houbou Noion est le premier homme à être devenu un chaman. Depuis, l’île d’Olkhon est considérée comme le centre sacré du monde des chamans du nord, et le centre suprême est représenté par le rocher des chamans. Les corps des chamans y étaient autrefois brûlés. » source : Wikipedia

Aline sur île d'Olkhon

Les plages sont agréables mais malheureusement à cette période de l’année elles sont parsemées de touristes qui envahissent l’espace avec leurs tentes et leurs voitures. Cela ne gâche en rien la transparence de l’eau et sa froideur ;) Nous avons réussi à nous y baigner quelques minutes même si le soleil ne nous a pas honoré de sa présence ce jour-là.

Se rendre sur l’île :

bac pour aller sur l'ile d'OlkhonAller :

1) (le plus simple) Depuis votre auberge, ils vous réservent un minibus pour 800 roubles (15 euros) qui vous prendra à l’hôtel et vous déposera sur votre lieu de réservation (option que nous avons prise, mais si c’était à refaire nous prendrions la deuxième option)
2) (la plus économique) Prendre un bus en face de la gare routière (départ tous les jours de 10h à 13h) pour environ 600 roubles qui vous déposera au plus grand village : Khoujir.

Prévoyez du temps pour aller sur l’île, il nous a fallu 10h pour arriver jusqu’à notre lieu de résidence. (Comptez 2h pour aller jusqu’au bac, 4h d’attente pour les bateaux de voitures (les bus étant heureusement prioritaires), et une autre heure pour atteindre Khoujir.

Retour :

1) comme pour l’aller vous avez la possibilité d’organiser le retour par votre auberge
2) celle que nous avons prise cette fois : un minibus pour 700 roubles qui nous a déposé à côté du marché d’Irkoutsk (en centre-ville)
3) possibilité de prendre un bus à 600 roubles qui vous dépose à la gare routière, le choix entre ces 2 possibilités dépendra surtout du lieu de votre auberge

Le retour a été bien plus rapide : entre 1h30 et 2h.

Où loger :

L’île est très touristique, vous y trouverez tout type d’hébergement à différents tarifs :

  • Hotel
  • Auberge de jeunesse : Nikita hostel ou Olga’s hostel dont nous avons eu de très bons retours de backpackers

Mais nous vous conseillons clairement une des deux autres options :

  • Camping : laissez-vous tenter par le camping sauvage, si vous avez une tente, des endroits sympathiques s’offriront à vous pour la nuit. Si nécessaire, vous pourrez louer du matériel dans votre auberge à Irkoutsk avant de partir car il semble qu’il soit plus compliqué d’en louer sur l’île.

camping sur l'île d'Olkhon sur le lac baïkal

  • Couchsurfing (option que nous avons retenue) :
    Rendez-vous dans cette petite maison au pied de l’église qui renferme une quinzaine de lits réservés pour les voyageurs comme vous et nous. La page de présentation de Serguey, l’hôte de ces lieux était un roman rempli de compliments qui ne peuvent laisser indifférent et qui a tout naturellement attiré notre attention.
    La réponse de Serguey, était courte et directe: “Venez, nous verrons une fois sur place ce qui se passera.” Nous y sommes donc allés et nous avons vu.

Philoxenia, comme il l’appelle est un endroit unique de rencontre et d’échanges.
« L’enfer c’est les autres » selon Sartres mais pour Serguey « sans l’autre on ne fait rien” : un des projets actuels consiste (avec l’aide d’une subvention qu’il a reçue), à construire une maison dont le but final n’est pas encore défini : un espace pour les voyageurs, une école pour les enfants ou un accueil pour les nécessiteux. Chaque voyageur apporte ainsi son aide de la manière dont il le souhaite. Nous avons ainsi déplacé quelques planches et contribuer à la pose du plancher.

Serguey, le sonneur de cloches de cette île, reflète la générosité que nous avons rencontrée dans ce pays.
Il nous a convié à partager un verre de vin et de cognac, autour d’un feu allumé pour des pèlerins. Ils ont alors entamé des chants russes et j’ai découvert à quel point le russe est une langue magnifique chantée par de si belles voix.

couchsurfig sonneur de cloche sur l'ile d'Olkhon

Un mois après notre passage, nous avons croisé une voyageuse qui nous a donné des nouvelles de Serguey et de l’avancée des travaux. Donc si vous choisissez de faire un détour par Philoxenia, surtout donnez-nous des nouvelles !

Mots clés qui ont aménés sur cette page :

  • irkoutsk lac baikal
  • visite olkhon février
  • auberge jeunesse ile du Baïkal
  • Baikal combien de jours
  • dormir a irkoutsk

2 commentaires

  • Répondre
    Santinonh
    31 janvier 2017

    bonjour c est avec laisir que j ai visité votre site
    je pars courant mai à irkoutsk seul et voudrai visiter le lac baikal
    est ce possible de me renseigner
    merci de répondre

    • Répondre
      Auteur
      1 février 2017

      Bonjour,

      Nous pouvons effectivement essayer de te renseigner. Que souhaites tu savoir ?

CommentLuv badge