Logo le monde à deux

Visiter et se loger à Oulan-Bator

Visiter et se loger à Oulan-Bator

Après avoir traversé une bonne partie de la Russie en transsibérien et en transmongolien, notre voyage s’est terminé à Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie. Elle reste bien souvent un passage obligé pour faire une demande de visa ou préparer la suite de son voyage.

C’était une métropole mystérieuse à nos yeux dont nous étions curieux d’en explorer les moindre recoins.

À peine arrivé, une horde de mongols nous ont accosté pour nous vendre leurs auberges et leurs tours. Il faisait chaud et bon, nous les avons évité du mieux que nous avons pu, avons récupéré une carte de la ville au passage et avons commencé à trouver notre chemin dans les rues de cette nouvelle ville qui s’offrait à nous.

Informations pratiques
Un wifi est disponible gratuitement dans la gare

Bien vite, les contrastes nous ont sauté aux yeux, cette ville encerclée de montagnes et perdue au milieu des steppes, déploie des airs américains aux allures excessives. De grandes marques à tous les coins de rues, de gros 4×4, des vêtements classes sont loin de ce qu’on peut imaginer des traditions mongoles. Pourtant, c’est bien Oulan-Bator qui se livre à vous, avec ses monastères perdus dans la banlieue, ses nouveaux quartiers riches, ses sculptures en hommage aux Beatles, ses yourtes insalubres qui s’étalent et commencent à recouvrir les montages alentours, son « department store » digne des grands magasins et ses Mongols ivres sur les trottoirs.

Un étrange mélange qui donne un cocktail perturbant qu’a voulu mettre en valeur une photographe que nous avons croisé sur notre chemin. Si ça vous intéresse vous trouverez son travail d’ici peu ici.

Ces contrastes baignent malheureusement dans un nuage de pollution : Oulan-Bator est la deuxième ville la plus polluée au monde selon l’OMS. Un constat alarmant que nous avons découvert une fois sur place. Nos poumons peu habitués, nous ont fait réalisé l’ampleur du phénomène. Oulan-Bator est la capitale la plus froide au monde avec des températures moyennes de -20°/-30° en hiver. Les yourtes traditionnelles se chauffent alors au charbon et une mère de 39 ans « dit ignorer pourquoi la ville est en permanence recouverte d’un épais brouillard, auquel elle n’a pas conscience de contribuer ». (¹)

UB, comme les habitants l’appellent, s’étant de plus en plus sur les collines alentours, submergées par les nomades qui viennent s’installer, aidés financièrement par l’état. Elle abrite actuellement 1 million d’habitant environ (1/3 de la population en Mongolie) : un peuple souriant, accueillant et s’ouvrant au monde.

Chacune de nos démarches ont été facilitées par cette volonté de nous aider, les passants dans les rues ont des regards curieux, mais bienveillants. Cette ville dégage une impression de bonne humeur et de sérénité générale, agréable à côtoyer.
Mais faites attention, toutes ces qualités ne se retrouvent pas dans leur façon de conduire ou du moins ont-ils une façon différente de la montrer. Arrivant de la Russie, nous avons été surpris par les klaxons et leur manière d’accélérer lorsque nous traversons la route. Ne vous méprenez pas, il ne cherche pas à vous blesser, mais plutôt à vous avertir du danger. Ne les défiez pas, le piéton n’est pas roi ! Regardez des deux côtés et soyez prudent dès que vous êtes sur leur territoire.

Même si Oulan-Bator n’est pas une ville magnifique à nos yeux, elle restera pour nous un bon souvenir : de très belles rencontres, des biscuits délicieux et bons marchés, des découvertes sur ce peuple bien loin de nous et de bons moments de glandage. Au total, nous y sommes restés presque 2 semaines, mais UB ne mérite pas autant de temps, nous avions surtout besoin de temps pour nos visas, puis de repos après notre expérience au ranch.

Observer les passants, les manières de conduire et échanger avec les locaux ne seront pas vos seuls occupation à UB, voici une liste non exhaustive de ce que vous pourrez découvrir et/ou faire à UB si vous devez y rester quelques jours.

Que faire à Oulan-Bator :

La place Sükhbaatar

Vous y trouverez le palais du gouvernement et la statue de Damdin Sükhbaatar. C’est le chef de la révolution communiste mongole qui a donné son indépendance à la Mongolie et son nom à la capitale. Oulan-Bator signifie « héros rouge » en mongol.

la place Sükhbaatar a oulan bator mongolie

Le black market

Contrairement à ce que son nom indique, il n’a officiellement rien d’illégal. C’est un endroit caractéristique et atypique pour nous Européen. On y trouve absolument de tout : jouets, chaussures et vêtements de contre-façon, vaisselles, tissus, papier toilette… et j’en oublis.

Nous n’avions pas planifié d’y aller, mais un fâcheux incident nous a obligé à nous y rendre en catastrophe : la plupart des auberges de jeunesse demande à ce qu’on laisse nos chaussures à l’entrée, un passant a dû trouver les chaussures de Guillaume à son goût et ne s’est pas privé pour les récupérer. C’est donc en tongs et énervés que nous sommes partis à l’assaut de la foule.
Qui dit foule, dit pickpocket : gardez un oeil sur vos affaires

Le monastère bouddhiste de Ganda

Allez-y le matin, vous pourrez assister aux cérémonies bouddhistes.

Un des monastère abrite un grand Boudha, représentatif de la culture Bouddhiste. L’entrée coûte 4000 tugriks et vous devrez rajouter quelques tugriks si vous souhaitez le prendre en photo.

le monastère bouddhiste de Ganda a oulanbator

Le musée d’histoire de la Mongolie

Nous n’avons pas pris le temps d’y aller, mais nous avons eu de très bons échos de plusieurs voyageurs.

Le spectacle traditionnel mongol

Après plusieurs échos très positifs sur ce spectacle, nous avons été déçus de ne pouvoir y assister. Les représentations étaient malheureusement suspendues pour accueillir un orchestre mongol, pendant les 2 jours qu’il nous restait .

Ils se produisent tous les soirs à 18h pour 12 000 tugriks. Un mélange de chants, de danse, d’acrobaties et de musique aux couleurs mongoles.

Planter sa tente juste à l’extérieur d’Oulan-Bator

Le camping sauvage est autorisé en Mongolie, vous pourrez acheter une tente au black market ou en loué une pour aller vous balader aux alentours d’UB et profiter de la vue sur la ville et d’un coucher de soleil.

Préparer et organiser sa visite en Mongolie

C’est souvent une des raisons pour laquelle le voyageur s’arrête plusieurs jours à Oulan-Bator. Toutes les auberges proposent des tours organisés pour des tarifs assez conséquent (aux alentours de 200 euros les 4-5 jours). Le plus avantageux consiste à réserver un VAN avec un chauffeur et un guide (pour 6 personnes environ) pour vous balader en Mongolie. Le tarif avoisinera les 10 euros par jour, nourriture comprise.

Sinon il vous reste la solution de faire du WorkAway.

louer un van pour découvrir la mongolie

Où loger à Oulan-Bator

Adepte de la dernière minute, nous nous sommes retrouvés à loger dans 4 auberges différentes en l’espace d’une semaine. Dans la période estivale nous vous conseillons donc de réserver votre auberge quelques jours avant. Si vous n’avez pas réservé, pas de panique, vous trouverez toujours des places, mais ça vous évitera de courir d’une auberge à une autre faute de place.

Ce qui nous a particulièrement étonné, c’est de voir que toutes les auberges sont tenues par des familles, elles vivent sur place et ont dû s’ouvrir au monde avec l’arrivée du tourisme. En fonction des guesthouses, les mamans seront plus ou moins présentes et plus ou moins observatrices.

Un petit résumé avec avantages et inconvénients des auberges testées.

Avantages :

  • prix comprenant un copieux petit-déjeuner
  • bons lits
  • chambre de 6 lits
  • l’ambiance
  • nombreux globe-trotteur

 

Inconvénients :

  • loin du centre
  • la présence constante de la gérante

Site internet

Avantages

  • dortoirs de 4 lits voire possibilité
  • d’avoir une chambre à deux lits pour le même prix
  • calme et silencieuse
  • proche de la gare
  • grande souplesse des gérants

 

Inconvénients

  • petit-déjeuner pas toujours servi
  • personnel pas toujours présent
  • loin du centre-ville

Avantages

  • prix
  • en plein central
  • plaque tournante de globe-trotteur
  • bon petit-déjeuner

 

Inconvénients

  • bruyant
  • présence constante des gérants qui donne une impression de surveillance

Avantages

  • prix

 

Inconvénients

  • excentré du centre
  • irrespect des clients « malpoli »
  • intérêt que dans l’argent
  • petite cuisine (du moins au premier étage)

Mise à part la dernière que nous vous déconseillons sans hésiter, les 3 autres guesthouses ont toutes leurs avantages et leurs inconvénients. Les critères de choix dépendront surtout de vos besoins et de vos envies (recherche de treks, besoins de repos etc.)

J’espère que cet article vous fera changer d’avis sur les quelques jours qu’y vous seront peut-être imposés à Oulan-Bator et que vous y construirez de bons souvenirs autant que nous ! Laissez nous vos avis et vos commentaires sur cette ville aux nombreux contrastes !

Mots clés qui ont aménés sur cette page :

  • que faire à oulan bator

2 commentaires

  • Répondre
    26 août 2015

    Enfin un avis pas totalement négatif sur UB !! 🙂 Personnellement, j’avais beaucoup aimé la ville car elle signifiait « retour à la civilisation et à de la nourriture variée » après 2 semaines dans la steppe !
    Votre blog est très chouette, il me donne envie de repartir… Vous faites exactement le voyage dont je rêve (et que je ferai peut être dans quelques années ?!).
    Bonne route !
    Morgane
    Morgane Articles récents…Premiers pas au Brésil : CuritibaMy Profile

    • Répondre
      Auteur
      27 août 2015

      C’est vrai que j’ai beaucoup lu d’avis très négatifs sur cette ville, mais effectivement elle ne m’a pas laissé un avis si noir. Bon, je crois que ça tient surtout aux rencontres et au fait qu’on y a passer du temps pour se reposer. Ce qui prouve bien que chaque expérience dépend de ce qu’on vient y chercher et l’état d’esprit dans lequel nous sommes à ce moment là.

      En tout cas merci pour ton compliment et je te souhaite de te lancer dans ce rêve dès que tu le souhaiteras !

CommentLuv badge