Logo le monde à deux

Visiter Pékin : une jolie déception

Visiter Pékin : une jolie déception

Pékin fût la deuxième grande ville sur notre trajet.

Datong était déjà pour nous démesurée, mais Pékin nous a complètement assailli. Nous y avons passé presque 10 jours, plus par nécessité que par réelle envie …la pollution a Beijing PékinCe séjour fut davantage marqué par des retrouvailles, des rencontres et des expériences inédites que par la découverte d’une ville.

Lorsqu’à 15h, il fait quasiment nuit car les nuages de pollution recouvrent la ville, ou quand notre hôte nous avoue que ce qu’il aimerait voir à Pékin c’est du ciel bleu, ou lorsqu’on apprend que chaque minute à respirer l’air de Pékin nous retire des instants de vie, ou encore lorsqu’on découvre que l’hiver est synonyme de port de masque, je vous avoue que l’envie de fuir, pour ne pas contribuer à tout ce gâchis est plus forte que les monuments et l’histoire.

Nous avons malgré tout tenté de passer outre, l’espace de quelques jours, pour essayer de visiter Pékin et de découvrir le côté fascinant décrit par tant de gens.

Logement

La Chine est réputée pour être peu cher, mais c’est vraiment variable d’une région à une autre et c’est sans compter Pékin … Vous trouverez un dortoir à partir de 7 euros par personne.

Nous avons opté comme à notre habitude pour un hébergement par le biais de couchsurfing, mais les locaux doivent être énormément sollicités car nous avons eu peu de réponses. En nous y prenant 5 jours à l’avance, nous avons eu de la chance car 2 personnes nous ont répondu positivement.

Notre premier logement a donc été un loft dans un hôtel 5 étoiles, où nous avons fait la rencontre de Tong, un jeune gars d’une vingtaine d’année qui travaille par valeur et non pas par nécessité. Il vit dans un des quartiers riches de Pékin et il ouvre sa porte pour rencontrer du monde. Un bel appartement qui nous a permis de nous reposer après notre nuit en hard seat et de bavarder sans compter avec notre hôte qui a vécu 6 ans en Angleterre pour ses études.

Puis nous avons squatté chez Alex, qui nous a littéralement sauvé la mise. Un gars super, rencontré à Oulan-Bator quelques semaines auparavant, un voyageur dans l’âme qui s’est arrêté à Pékin pour renflouer les comptes avant de reprendre la route. Un poète sans frontière, au grand coeur, qui nous a hébergé alors que toutes les auberges et les trains étaient pleins, qui nous a initié aux joies du camping sauvage, aux toasts nutella/beurre de cacahuète et qui a partagé les mygales et les scorpions du black market avec Chocho.

Des moments mémorables qui ont bien changé notre vision du voyage.

Se déplacer à Pékin

Le métro

aline dans le metro beijing west a PekinIl est à la hauteur de sa réputation et mieux vaut éviter les heures de pointes. Comme tout métro me répondrez vous. Certes ! Mais à Pékin, on rajoute le côté animal. La politesse n’a alors plus la même valeur et la notion du chacun pour soi, prend une ampleur monumentale. Un phénomène que nous retrouverons régulièrement pendant tout notre voyage en Chine.

 

Malgré cela, c’est le moyen de transport que nous avons principalement utilisé. D’une part, car il dessert très bien la ville et d’autre part, car il est simple d’utilisation : les inscriptions sont toutes en anglais. Puis dernier fait non négligeable, il est vraiment bon marché. Le ticket coûte 2 yuans quelle que soit votre destination, pas de prise de tête.

Par contre, le ticket n’est valable que dans la station d’achat et le jour même. Si vous prévoyez de rester plusieurs jours en ville, je vous conseille de prendre une carte rechargeable pré-payée, seule une caution de 20 yuans est nécessaire. Mais le plus intéressant c’est qu’elle vous permet d’avoir des réductions non négligeable sur les trajets de bus.

Pour plus d’informations, c’est par ici

Les bus

Moins cher que le métro, mais plus long  : 1 yuan.

Pas de panique pour repérer les arrêts, car comme un TRAM, ils s’arrêtent à chaque station. Mais mieux vaut avoir sa destination écrite en chinois à l’avance.

Visiter Pékin : les incontournables

La cité interdite

la cité interdite à Pékin

Située au centre de la ville « C’est le palais impérial au sein de la Cité impériale de Pékin dont la construction fut ordonnée par Yongle, le troisième empereur de la dynastie Ming. Elle a été réalisée entre 1406 et 1420 et elle a une envergure inégalée qui s’étend sur une superficie de 72 ha ».

Elle comprend de nombreux jardins et est constituée de 114 édifices qui « renferment meubles et œuvres d’art et constitue un témoignage inestimable de la civilisation chinoise au temps des Ming et des Qing »

Je ne sais pas si c’est la fatigue, le monde ou la pollution, mais nous avons été déçus de cette visite pourtant réputée comme incontournable.

Arrêt de métro : Tiananmen Est

Prix : 60 yuans.

Le palais d’été

le palais d'été à Pékin« Le Palais d’Été de Beijing est une expression exceptionnelle de l’art créatif du jardin paysager chinois. Il intègre réalisations humains et nature en un tout harmonieux » sur une surface de 2,9 km².le palais d'été à Beijing

Gros coup de coeur pour la rue Suzhou où l’architecture chinoise se mêle à la nature. Malgré la pollution à faire frémir les plus sceptiques, nous avons apprécié et profité de ces nombreux jardins. Nous avons passé presque 5h à nous promener sur les chemins et nous avons juste regretté de ne pas avoir prévu le pic-nique.

le bateau de marbre au palais d'été Beijing Pekin

Informations pratiques

Comment s’y rendre ?

Prenez la ligne 4 du métro jusqu’à la station Beigongmen, dirigez vous vers la sortie D. Remontez la rue sur votre gauche pour arriver en quelques minutes à la porte Nord du Palais d’été.

Attention, il y a plusieurs entrée au Palais. La porte Sud n’est pas proche d’un métro donc optez plutôt pour sortir par la porte Est ou retourner à la porte Nord.

Prix : Il existe des tickets tout compris pour 60 yuans ou 30 yuans juste pour vous balader dans le parc.

Les Hutongs

une rue dans les hutongs a Pekin

« Ce sont de longs couloirs aux murs ponctués par des portes en bois donnant sur des maisons à cour carrée (siheyuan). Les ruelles abritent commerces et toilettes publiques. Les largeurs étaient fixées par des règlements. Les hutongs faisaient rarement plus de 9 mètres de large, certains seulement 3 ou 4 mètres. »

C’est un des symboles de Pékin avec une histoire vieille de 700 ans.

un marché hutong à Pékin

Le meilleur moyen de profiter de ces ruelles est de s’y balader à pied où à vélo, profiter des petits marchés, d’observer les portes et les habitants et de vous arrêter dans un des petits restaurants où les propriétaires se feront un plaisir de vous accueillir et d’essayer de communiquer malgré un manque évident d’anglais. Un passant s’est arrêté pour nous prêter main forte et essayer de nous traduire la carte.

Les Night Market

dégustation de scorpion au black market a Pekin

L’endroit typiquement touristique qui a pourtant attiré mon homme et Alex. 2 enfants qui ont fait joujou avec des mygales, des vers, des étoiles de mer et des scorpions. J’ai tenté le vers, l’araignée et l’étoile de mer mais franchement ? N’écoutez pas Chocho qui vous dira que c’est SUPER bon. Certes, si un truc craquant, salé et baigné d’huile de friture vous allèchent les babines, alors peut-être que oui vous trouverez ça bon ! Mais ça n’a pas été mon cas.

Seule l’étoile de mer donne un goût typique d’eau iodé et le ver un goût propre que j’aurai du mal à vous décrire. Le reste ne laisse à mon palais aucun intérêt.

Etalage d'insectes au black market Pékin

Dong Hua Men Night Market

Comment s’y rendre ?

Rendez vous jusqu’à la station de métro TIAN’ANMEN East.

AdresseDong Hua Men Avenue, West of Wang Fu Jing Avenue, Pékin 100005, Chine

Les blacks markets

Ce sont des cavernes d’Ali Baba pour trouver vêtements, chaussures, sacs, tissus …

Mais il faudra négocier dur, très dur. Pour exemple, nous avons, (contre notre volonté) réussi à faire baissé une paire de chaussures proposé à 1700 yuans jusqu’à 100 yuans. Nous n’en avions même pas besoin et nous pensions sincèrement, qu’elle abandonnerait pour un prix aussi bas. Pourtant, la vendeuse nous a courue après, puis insulter quand nous avons refusé son offre …
Les lois du marchandage sont sévères.

Yashow Black Market

Comment s’y rendre ?

Rendez vous jusqu’à la station de métro Tuanjiehu, prenez la sortie A puis remonter la rue jusqu’à temps de voir le marché (5/10 minutes de marche).

Adresse : No.58 Gongti Beilu, Chaoyang District, Pékin, Chine

La place Tian’anmen

la-place-tiananmen-de-nuit-a-pekin-chine

C’est la quatrième plus grande place au monde, rectangulaire, d’environ 880 m du nord au sud, et 500 m de l’est à l’ouest, elle couvre une superficie de plus de 40 hectares. Elle doit notamment sa célébrité aux nombreux évènements qui s’y sont déroulés dans l’histoire chinoise, dont des changements de gouvernements. Elle se situe à l’entrée sud de la citée interdite.

Malheureusement, il y avait des manifestations les deux jours où nous avons essayé de nous y rendre, nous n’avons donc pas pu y aller.

La grande muraille de Chine

la grande muraille de chine

En général Pékin est le point de départ pour aller visiter le grand monument de la Chine. Nous n’y avons bien évidemment pas fait exception. Arpenter de nuit et dormir sur la grande muraille méritait un article à part entière.

Que Pékin vous émerveille ou vous glace le sang comme nous, elle ne laisse personne indifférent. Et vous comment avez-vous visité Pékin ?

Source

Wikipédia, la Cité Interdite
Unesco
Wikipédia, Hutong
Wikipédia La place Tiennamen

Mots clés qui ont aménés sur cette page :

  • visiter pekin le weekend?
  • weekend a pekin

5 commentaires

  • Répondre
    20 juin 2015

    Au moins le metro chinois, c’est comme le metro parisien, chacun sa merde, je serais pas dépaysé de ce côté là au moins :p
    JDroadtrip Articles récents…Comment rejoindre la Turquie par la Grèce avec le pass InterRail ?My Profile

    • Répondre
      22 août 2015

      C’est exactement ça 🙂 Tu es prévenu comme ça

  • Répondre
    22 août 2015

    Ah un article objectif sur cette ville 😀 Je stresse un peu car dans mon métier j’ai prévu une journée avec les mêmes visites pour des clients qui visitent principalement les parcs nationaux chinois jusqu’au Changbaishan. Mais avec mon patron on a un gros doute car c’est un incontournable et j’ai vraiment peur que ça soit très touristique et donc assez peu agréable à visiter. Je n’ai jamais visité la Chine donc je n’ai pas trop idée de l’état de fatigue dans lequel ce pays peut mettre les gens qui ne connaissent pas !

    • Répondre
      22 août 2015

      Bonjour Juliette,
      Beaucoup de personnes adorent Pékin et la pollution n’est pas aussi forte que celle qu’on a connu. C’est d’ailleurs elle qui nous a laissé cette impression si mitigée sur Pékin.
      Il est vrai que les endroits connus sont remplis de touristes, surtout que les Chinois se déplacent la plupart du temps en groupe et ce n’est pas toujours agréable à visiter.
      Nous avons mis un mois avant d’apprivoiser la Chine 🙂 Mais je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde, tes clients pourraient en ressortir très satisfaits malgré tout.

  • Répondre
    10 septembre 2017

    J’ai visité la Chine, Pékin en 2012. C’est pas un très bon voyage mais c’est asser intéressant. Je me passion pour ce qui concerne l’histoire, donc le palais impérial est le meilleur pour moi 🙂

CommentLuv badge